À la rencontre de l'équipe, cette semaine apprenez-en plus sur : Christopher

Christopher à commencer au Bidon un peu dans l'ombre. Offrant son temps pour remplir les denrées avant l'ouverture et aidant ici et là, il chevauche son temps entre l'école, l'agriculture et l'épicerie. Un peu plus présent depuis les dernières semaines, pourquoi ne pas vous le présenter d'avantage ?!


Nous sommes très heureux de te compter parmi l’équipe. Nous apprécions ta vivacité et ton énergie ainsi que ton aisance avec les clients. Bref, apprenez-en un peu plus sur lui et pourquoi il est un super épicier écologique.






Passions en général :

Agriculture, Nature, Yoga, Activités extérieurs, Bungee, Sport (Hockey, Tennis, Badminton, Boxe, etc) Pourquoi tendre vers le ZD, ce qui vous motive, etc. :

Le ZD fait partit de ma vie depuis quelques années seulement, lorsque j’ai eu des remises en question, sur ma vie. Depuis, j’ai pris conscience des motivations qui m’incitait à toujours dépenser pour des objets, qui finalement ne me procurait aucun instant de bonheur réel. Tranquillement, j’ai réappris à manger, à dépenser, mais surtout, à me poser les bonnes questions, quant ’à ma consommation de bien matériel. Trop souvent les aliments sont malheureusement gaspillés, ou traîne pendant des mois, au fond du frigo. Ce cheminement à influencé mon choix de carrière, me dirigeant dans le domaine de l’agriculture, où je vois la possibilité d’atteindre une indépendance alimentaire, mais également d’avoir la certitude de ce que je consomme. Le ZD, nous permet également de se rapprocher des petits commerces locaux, des artisans locaux et de constater que nous n’avons pas besoin de consommer outre-mer, pour trouver des produits de qualités et durables.

Bref, le ZD est une façon de revenir à la source, peu importe notre âge ou notre sexe. Peu importe le geste que vous posez, quel qu’il soit, vous influencer votre consommation, un pas à la fois. N’oubliez pas d’y allez à votre rythme.

Votre citation préférée : Ce qui me surprend le plus dans l'humanité ? Les hommes... parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, ensuite, ils perdent leur argent pour recouvrer la santé. Et ils se perdent dans d'anxieuses pensées sur le futur au point de ne plus vivre ni le présent ni le futur.


Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir... et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu.

(Dalai-Lama)